ll
Lieux d'élaborations pour un art des conséquences
LA POMMERIE
SITE EN CONSTRUCTION
ll

24.08.16 – 29.08.16
RÉCITS ET LOGIQUES DES MONDES

LES RENCONTRES DE LA POMMERIE

ll
ll
La Pommerie invite philosophes, chercheurs, agriculteurs, artistes et acteurs locaux, sur le site de la ferme de Lachaud, pour ses rencontres annuelles.

> télécharger le programme en pdf

Mercredi 24 août. Atelier et lecture
14h – Atelier de Géographie populaire.
Diverses sessions de cartographies seront proposées autour de notions qui seront discutées tout au long des rencontres comme « écoumène » ou « sens du lieu ». Cet atelier, ouvert à tous, permettra aussi aux participants de s'informer sur le groupe de travail en train de se constituer autour des lieux que nous habitons.

19h – On entend lire jusqu'au bout.
Sur une proposition d'Emma Loriaut : Autour d'un repas prix libre, un livre est est lu sans interruption du début à la fin. Un dispositif radiophonique relaie la lecture en différents points du bâtiment et permet aux auditeurs de suivre le récit en dehors de la salle de lecture. De la sorte, le récit habite l'intégralité du lieu, la cuisine, l'extérieur… Les lecteurs ne sont pas définis au préalable, ils se signalent simplement en s'asseyant à proximité de la personne en cours de lecture. Le livre est choisi par les participants parmi 5 propositions.


Jeudi 25 août. Atelier et concert
14h – Atelier de Géographie populaire.
Nouvelles sessions.

Autour de 19h30, repas complet sur place (prix libre)

21h – Concert de Vincent Epplay. NEMOTECHNIE SONORE & MUSICALE
La Mnémotechnie est une performance associant diffusion sonore et projection filmique. Celle-ci explore une mémoire appliquée au monde du sonore peuplé d'ondistes (ondes Martenot, l'un des plus anciens instruments de musique électronique), d'opérateurs en télécommunication perdus derrière le rideau de fer, de l'orchestre de Cristals Baschet croisant le fer avec des préparateurs de pianos bruitistes, musiciens indiens des laboratoires de l'Amlai répandant leur engrais musical pour favoriser la croissance des plantes…


Vendredi 26 août. Atelier et performances sonores
14h – Atelier internet anonymat.
Une technologie qui nous contrôle ou une technologie que nous contrôlons ? Internet Anonymat propose des outils afin de permettre à tout un chacun de mieux connaître les systèmes numériques en réseau tout en abordant les questions de centralisation, surveillance et profilage, cyber-espionnage, évolution des législations locales et des normes internationales, etc. Les participants sont invités à venir partager leurs expériences et avec leur ordinateur… s'ils en ont un.

18h30 – Concert de Thomas Tilly.
Création sonore en extérieur. Thomas Tilly utilise le microphone et le haut-parleur comme principaux instruments de création. Centré sur l'étude de l'environnement sonore et sa confrontation avec l'espace dans lequel il existe, son travail emprunte autant à la recherche musicale expérimentale que scientifique.

Autour de 19h30, repas complet sur place (prix libre)

21h – Performance de MetallKombo. LE FISH.
Départ de Lachaud à 21h00 vers une destination non révélée (ou presque) pour assister à la fabuleuse et improbable déambulation au poisson que la Loutre par les cornes propose pour les Rencontres.
Il fait nuit, et sans penser à rien, tu te promènes, quand soudain des sons grotesques et obsédants arrivent à ton oreille. Dans une distorsion générale, tu perçois des clapotis lointains et des chants de sirènes faisant écho au ronflement d'un moteur. Tu te retournes, frissonnes et soudain : LE FISH


Samedi 27 août. Première journée des conférences.
9h30 – Accueil petit-déjeuner.

Matinée. Penser le politique, éprouver les mondes.

10h – Bernard Aspe.
Figures de la division politique, pour un seul monde.

On pense souvent la division politique à partir de l'antagonisme entre deux figures ennemies - le paradigme en est le couple marxien : bourgeois et prolétaires. Cette vision a été contestée depuis quelques décennies, parce qu'elle semblait écraser la multiplicité des formes que pouvait prendre les conflictualités politiques. Cette multiplicité a finalement été pensée comme prolifération de «mondes». Cela a pu nous faire oublier deux choses : premièrement, que l'enjeu de la politique est, plus que jamais, le monde un, le monde pris dans son unité réelle, qui s'impose à tous les «mondes». Deuxièmement, que la politique appelle le travail de l'antagonisme entre deux camps ennemis.

11h – Joëlle Zask.
Culture de la terre, culture de soi, cultures du monde.

Il s'agira de réfléchir sur les liens entre l'agriculture (non industrielle) et l'essor des valeurs démocratiques au cours de l'histoire. On commencera par interroger les raisons pour lesquelles les paysans ont été exclus de cette histoire, réputée exclusivement urbaine, et on se saisira de la figure du cultivateur comme d'une combinaison entre paysan et jardinier pour montrer qu'à la lumière de ses activités, l'opposition entre l'individuel et le collectif souvent associée à la « démocratie » se dissout, pour notre plus grande utilité. 

12h30 – Déjeuner : Plancha de La Ferme (7 euros)

Après-midi. Commencer par les milieux.
(Après-midi sous forme de table ronde, horaires indicatifs)

14h – Joëlle Lallemand.
Peut-on se passer des pesticides ?

Joëlle Lallemand fera un état des lieux des problèmes sanitaires, environnementaux et même agricoles, posés par l'utilisation des pesticides. Elle donnera aussi des pistes pour des alternatives plus durables en agricultures et discutera des raisons pour lesquelles elles ne sont pas mises en oeuvre.

14h45 – Raphaël Larrère.
Retour sur le rapport de 1978 : Désertification ou annexion de l'espace rural ? L'exemple du plateau de Millevaches.

15h30 – Frédéric Lagarde.
Des landes, des tourbières, des espèces animales et végétales et les changements globaux. Dix ans d'études des milieux.

16h15 – Johanna Corbin.
Échanges autour des pratiques agricoles de la ferme de Lachaud et balade sur le site.

18h – Projection de deux films de Raymonde Carasco.
En présence de Régis Hébraud. Tarahumaras 78, 30 mins, 1979. La fêlure du temps 1/5. L'avant – Les apaches, 38 mins, 2003. Films tournés en 16 mm au nord du mexique chez les indiens Tarahumaras.

Autour de 20h, repas complet sur place (8 euros)

21h30 – Performance audiovisuelle de Samon Takahashi. HELVETICALIA (l'invention du Brésil par les Suisses)
Conférence/performance audiovisuelle sur l'identité suisse du Brésil et la naissance du trading international de commodités. La conférence Helveticalia est une fiction sur l'identité brésilienne, supposée être nourrie par des origines suisses. Paris et São Paulo se rejoignent ici en tant qu'inventions identitaires. Elle sera suivie de TROPICALPEN : L'effroyable vérité.


Dimanche 28 août. Seconde journée des conférences.
9h30 – Accueil petit-déjeuner.

Matinée. Des rêves et Des normes.

10h – Martin Préaud.
Éléments d'une écologie politique aborigène : Loi, Pays, Culture.

Éléments d'une écologie politique aborigène : Loi, Pays, Culture.
Cette présentation, après une rapide présentation de la situation historique des Aborigènes d'Australie et des Insulaires du Détroit de Torres, explorera, à partir d'exemples tirés de mes terrains dans le Kimberley, quelques éléments de leur rapport au monde et à leurs milieux : rituels, parenté et autres modalités contemporaines de soins apporté à leurs Pays.

11h – Florence Brunois Pasina.
Le cosmos forestier à l'épreuve des droits environnementaux.

À l'appui de son ethnographie menée de 1994 à 2016 auprès de la tribu Kasua de Nouvelle Guinee, Florence Brunois Pasina illustrera les différentes normes environnementales véhiculées par les divers acteurs du développement venus convoiter les richesses du cosmos forestier Kasua. Cet exposé témoignera de ces rencontres aux figures imposées comme des limites et scandales que soulève inexorablement l'application des normes environnementales issues de l'Occident.

12h30 – Déjeuner : Pizzas des 4 Roux (7 euros

Après-midi. Sens du lieu.
(Après-midi sous forme de table ronde, horaires indicatifs)

14h – Denis Chartier.

En chemin vers une écologie politique et orphique.
L'objet de cette communication est d'exposer les prémices d'une écologie politique orphique, proposition théorique et pratique de mobilisation des sens, de l'indicible & de l'écologie politique visant à se désenvoûter de la sorcellerie capitaliste et à construire les politiques de l'Anthropocène.

14h45 – Nastassja Martin.
Instabilités environnementales et métamorphoses animistes en Alaska.

Nastassja Martin partagera son expérience ethnographique chez une société de chasseurs Athapascan en évoquant les enjeux environnementaux, politiques et cosmologiques qui traversent le territoire alaskien et questionnent l'Occident au sens large.

15h30 – Stéphanie Tselouiko.
La forêt existe t-elle ? Le monde des Xikrin d'Amazonie.

Une question qui peut paraître surprenante pour traiter d'un sujet qui se situe en Amazonie brésilienne. Je propose de discuter la dichotomie village-forêt d'un point de vue ontologique et symbolique, il s'agit de remettre en question les théories qui décrivent l'organisation du monde des Xikrin selon un « gradient social » dans lequel le village représente le pôle social et la forêt, le pôle sauvage et asocial.

16h15 – Résistance et intelligence collective.
Kawsak Sacha (la Forêt vivante) du Peuple Kichwa de Sarayaku.


À partir de 17h – JULIEN CLAUSS et TCP DUMP Orchestra. BULLES.
En clôture des rencontres, Julien Clauss activera Bulles en compagnie du TCP Dump Orchestra en trio quadriphonique. Bulles est une performance sonore en équilibre entre sculpture acoustique et fluctuation électronique. Destinées à s'installer dans de vastes étendues naturelles, les Bulles de l'artiste sont des échos à leur propre environnement. Les matières sonores qui y sont projetées nous reviennent comme de nouveaux éléments résonnant dans l'espace.

Autour de 20h — repas complet sur place (7 euros).


Lundi 29 août. Rendez-vous en fin de matinée autour d'un déjeuner improvisé par chacun afin de poursuivre la discussion et évoquer la suite.


Renseignements : 06 38 68 39 32 / info@lapommerie.org

La ferme de Lachaud sur le village de Lachaud à Gentioux sur la D35A
ll
ll
À venir :
03.08.16 – 24.08.16
TENTATIVE PAYSAGE

PIÈCE SONORE

ll
Tous les mercredi du mois d'août à 18h sur radio Vassivière, 88.6 FM à Royère ou 99.1 FM à Ussel.

Diffusée et présentée chaque mercredi sous une forme radiophonique, Tentative paysage est une pièce sonore écrite et fabriquée par les artistes actuellement en résidence à La Pommerie. Construit en 5 volets distincts, l'ensemble «Tentative paysage» s'articule autour de trois idées : la parole des gens dans le paysage, le portrait des espaces et la résonance des silences. Cheminement quotidien et lent sur les routes du plateau des Millevaches, Tentative paysage tient autant du hasard des rencontres qu'au geste intentionnel.



À écouter sur Radio Vassivière
ll
ll
Contact :

monochromeLa Pommerie

Résidence d'artistes, conférences
et événements collectifs
sur le plateau de Millevaches.


Ferme de Lachaud
sur le village de Lachaud
à Gentioux sur la D35A

Renseignements : 06 38 68 39 32
info@lapommerie.org


Pour en savoir plus recevez la newsletter de la Pommerie

ll


www.lapommerie.org
prod@lapommerie.org


partenaires
mise à jour le 10 août 2016